VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

FAQ

This is a sample text. You can click on it to edit it inline or open the element options to access additional options for this element.

Le saviez-vous ?

Qui a dit que le handicap était un frein? Les plus grands artistes de ce monde démontrent le contraire. Leur différence n'a pas empêché leur talent de s'exprimer, d'être reconu à leur juste valeur et de faire partie du patrimoine international. En voici quelques exemples :

Musiciens, chanteurs :

Beethoven, grand musicien classique était sourd! Quoi de plus terrible pour un musicien ! Et pourtant cela ne l'a pas empéché de créer de grandes oeuvres dont la 9e symphonie.
Gilbert Montagné et Stevie Wonder sont devenus aveugles de la même manière. Tous deux sont nés prématurément après avoir été  placés en couveuse. Un trop d'oxygène leur a causé une rétinopathie.
Le duo malien Amadou et Mariam se sont rencontrés en 1975 à l'Institut des jeunes aveugles de Bamako. Lui a perdu la vue à l'âge de seize ans, elle est devenue aveugle à l'âge de cinq ans. Ils forment un couple à la scène comme dans la vie. Couronnés de deux Victoires de la musique en 2005 et 2013, rien de semble arrêter le succès  du "couple aveugle du Mali".
Ray Charles était aussi aveugle. Atteint de cécité totale à l'âge de sept ans, il est placé dans dans une institution spécialisée où il suivra une formation musicale classique . Pendant 9 années il y apprend la composition, ainsi que la pratique de plusieurs instruments, dont la clarinette, saxophone alto et le piano. Sans le savoir, c'est apprentissage fera de lui l'une des figures majeures de la musique afro-américaine, considérée comme l'un des pionniers de la soul.
La chanteuse Cher, célèbre pour son duo avec Sonny dans les années 70 et pour sa chanson « Strong enough » dans les années 2000, est atteinte de dyslexie.
Édith Piaf, dont la voix est mondialement connue, souffrait sur la fin de sa vie de polyarthrite.
Grand Corps Malade, rendu célèbre pour ses slams et ses poèmes psalmodiés, a eu les vertèbres et le corps atteints à la suite d'un mauvais plongeon en piscine, le contraignant à renoncer à devenir professeur d'éducation physique.
Le grand pianiste de jazz Michel Petrucciani souffrait d'ostéogénèse imparfaite, une maladie qui fragilise les poumons et qui était cause de sa petite taille.

Artistes, comédiens, auteurs, écrivain, philosophes :

Ernest Hemingway, romancier et journaliste américain, à qui l'ont doit de nombreuses oeuvres dont   "L'Adieu aux armes » et "Pour qui sonne le glas ?" souffrait de maladies physiques et mentales. Il termina sa vie  aux prises avec une dépression suicidaire en 1961.
Robin Williams,  reconnu pour ses rôles dans « Good Morning Vietnam » et « Mrs Doubtfire », avait été diagnostiqué avec un déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH).
Ancien membre des Nuls, le producteur de films et de spectacles, Dominique Farrugia est atteint de sclérose en plaques
L'acteur Tom Cruise, dont la carrière a commencé après son rôle et sa performance dans « Top Gun », souffre de dyslexie, tout comme sa mère et ses frères et sœurs.
Il en est de même pour Walt Disney.
Le talentueux dessinateur Uderzo, l'un des papas d'Astérix et Obélix, était daltonien !
Renoir a peint une partie de ses œuvres de la main gauche du fait de son accident avec l'autre.
La peintre mexicaine Frida Kahlo, femme de Diego Rivera était atteinte, dès ses 6 ans, de poliomyélite. Suite à un accident de la circulation à 8 ans, elle restera alitée et  assise dans un fauteuil roulant le restant de sa vie. Pour vaincre la douleur occasionnée par de nombreuses opérations de la colonne vertébrale et l'amputation d'une jambe, elle créée ses œuvres reflétant les cris du corps, la douleur physique et psychique, la sexualité et la fécondité.
Le philosophe grec Aristote ainsi que les poètes Virgile et Demosthène étaient bègues. 
Homère, l'auteur des épopées mythologiques grecques "L'Illiade et L'Odysée", était aveugle.

Sciences :

Albert Einstein, le plus grand scientifique de tous les temps, avait un trouble d'apprentissage. Le Prix Nobel de physique qui a commencé à parler qu'à l'âge de 3 ans était bègue.
La scientifique Marie Curie est morte à 67 ans d'une anémie aplastique due à son exposition à la radioactivité; une maladie due à une déficience des cellules couches de la moelle osseuse.
L'astrophysicien britannique Stephen Hawking, célèbre mathématicien et le plus grand scientifique du XXème siècle, communique à l'aide d'un ordinateur. Auteur d' « Une brève histoire de l' Univers", les médecins ne lui avaient donné que quelques années à vivre quand il avait 21 ans. Il a fêté ses 70 ans, après une vie entière consacrée à décoder le cosmos, malgré son très lourd handicap physique.
Edwin Eugene Aldrin Jr., connu comme Buzz Aldrin, fut la deuxième personne à marcher sur la lune, lors de son alunissage avec Neil Armstrong le 20 Juillet 1969. Il souffrait d'un trouble bipolaire.

Hommes politiques :

Sir Winston Churchill, l'un des plus grands hommes d’État que la Grande Bretagne ait connu était atteint d'un trouble bipolaire et était également bègue.
John Fitgerald Kennedy, souffrait de la maladie d'Addison.
William Jefferson Clinton, alias Bill Clinton est atteint d'une déficience auditive qui nécessite qu'il soit appareillé pour entendre.

Le handicpap est aussi au coeur de la bande dessinée, notamment américaine. Elle a sû transcender une "faiblesse" en une force. Mieux , elle en a fait un pouvoir grâce aux supers-héros. Merci aux comics, merci à Marvel. En voici quelques personnages qui ont  dépasseé leur invalidé en la compensant par des capacités surnaturelles.

Le tout premier super-héros a été créé en 1941 par DC Comics. Il s'agissait du Docteur Mid-Nite, un chirurgien blessé aux yeux lors d'un accident le rendant aveugle. Il va alors découvrir que dans le noir, sa cécité disparait; un atout considérable face à ses opposants qu'il va conjuguer avec sa maîtrise du combat à mains nues.
Le leader des X-Mens, le professeur Charles Xavier véhicule une image très positive des personnes handicapées. La paralysie de ses jambes a fait qu'il s'est concentré d'une manière exponentielle sur son pouvoir télépathique. Perdre sa motricité ne l'a pas empêché d'être un model pour les jeunes mutants à qui il a créé un foyer dans lequel il leur apprend à utiliser leur pouvoir pour faire le bien.
Aveugle, Dardeville, de son nom civil Matt Murdock, a développé ses autres sens. Mieux que les voyants "il voit" notamment grâce à son "sens radar" qui lui permet de sauver les citoyens new-yorkais.
Brillant chirurgien, Stephen Strange n'a pour seul intérêt l'argent.Un grave accident de voiture lui fera perdre la motricité de ses mains, le plongeant dans une profonde dépression. Il part alors dans l'Himalaya rencontrer "L'Ancien,"un guérisseur capable de tous les miracles. Malgré ses promesses, il ne retrouvera pas l'usage des ses mains, mais, par l'apprentissage des arts mystiques, retrouvera un sens à sa vie et deviendra le maître incontesté  des sciences occultes.
Touchée à la colonne vertébrale par une balle tirée par le Joker, Barbara Gordon devient paraplégique. Son combat contre le crime étant pus fort, elle devient Oracle, une pirate informatique et agent de renseignement des héros DC Comics et en particulier de Batman.
Des bandes dessinées plus contemporaines ont également traité du handicap. Dans "Les Schtroumpfs éclopés", deux Schtroumpfs deviennent « handicapés provisoires » à la suite d'un banal accident. L’un se retrouve en fauteuil roulant alors que l'autre de déplace avec une canne; un message en direction des enfants pour les sensibiliser à cette thématique sur le ton de la bienveillance et de l'humour.

La télévision non plus, n’hésite plus aujourd’hui, a abordé le thème du handicap et à en faire un protagoniste de choix dans ses fictions.

Dans les plus récentes, la série à succès de TF1 « Demain nous appartient » lève les tabous dans une approche démystifiée mettant en avant les contraintes du handicap, notamment dans la sexualité des adolescents, avec Dylan, à travers sa relation amoureuse avec Eva. Elle ose aussi aborder l’autisme avec le personnage de Thimothée ; sujet pleinement évoqué dans « The Good Doctor » avec Freddie Highmore qui interprète un jeune médecin en devenir atteint du syndrome d'Asperger. Malgré des troubles du comportement et certaines difficultés relationnelles, son savoir et ses grandes capacités en médecine ne sont en rien altérées, bien au contraire.
France 2 avec « Caïn » n’a pas hésité à mettre en scène son personnage principal, un inspecteur de police, en fauteuil roulant, à la suite d’un accident de moto causé par un excès de vitesse et l’emprise de stupéfiants. Une version ni plus ni moins revisitée à la sauce actuelle, pour celles et ceux qui s’en souviennent, de « l’Homme de fer » avec Raymond Burr diffusée en 1967, qui menait également avec succès de sa chaise à quatre roues ses enquêtes, même les plus épineuses.

Quant au cinéma, le handicap semble être un thème dont le terrain d’expression est inépuisable.

Qui n’a jamais vu « Rain Man » cet autiste joué magistralement par Dustin Hoffman ; personnage inspiré par Kim Peek, un génie qui ne savait pas s’habiller seul, qui savait lire à 16 mois, mais qui n’a pas su marcher avant ses quatre ans et pour lequel l’interprétation qu’il en a faite face caméra, lui a valu un Oscar.

Que dire du phénomène « Intouchable ». Après « Titanic » et « Bienvenue chez les Ch’tis », c’est l’un des plus gros succès du cinéma français. Cocorico !!! 1.730.000 entrées en 5 jours d’exploitation soit au total près de 20 millions d'entrées en France. Du jamais vu ! Fort de cet exploit, la « french comedy » - qui relate le quotidien vrai d’un homme devenu tétraplégique après un accident de parapente, qui engage un auxiliaire de vie à domicile sorti de prison d’origine sénégalaise interprété par Omar Sy - s’est même exportée à Hollywood avec Colin Firth dans le rôle de François Cluzet.

En mars dernier, était projeté dans les salles « Tout le monde debout », le premier film en tant que réalisateur de Franck Dubosc qui pose un regard tendre et authentique, sans faux-semblants sur le handicap. Il y joue un dragueur invétéré qui, pour harponner sa nouvelle conquête, se fait passer pour un handicapé moteur, alors que cette dernière n’a qu’un objectif en tête : lui présenter sa sœur se trouvant réellement en fauteuil roulant. L’arroseur va être arrosé. C’est lui qui se retrouve démuni, pris au piège par son mensonge en tombant sous son charme.

La liste des films traitant du handicap pourrait continuer. Citons encore « Une merveilleuse histoire du temps », « Le scaphandre et le papillon », « Hasta la vista », « Sam, je suis Sam », « My left foot », « Gilbert Grape », « Le huitième jour »…

 

 

 

HAUT